Un hiéroglyphe unique?

En Abydos, dans le célèbre temple de Séthy Ier (Menmaâtrê), dans le couloir d'accès vers l'Osiréion, situé dans l'aile sud du temple sur la parois sud (à gauche) de l'escalier, on trouve une scène intéressante, avec une hiéroglype qui me semble être unique .


Situation dans le couloir ouest du temple de Séthy Ier


<===============

 

Traduction du passage

A cheval sur les colonnes 35 - 36 Thot est qualifié de: Grande langue de , maître des hiéroglyphes, serviteur du dieu (prêtre) de Maât, qui réside dans la Demeure de Menmaâtrê.

Il prononce un long discours historique et mythologique .

Et Thot de dire (colonne 14): .....J'ai trouvé que tu l'(l'Egypte) as uni, tu as établi la vérité à l'intérieur, (col 15) il a unis chacun, tu as pacifié tous les dieux, tu as approvisionné leus autels, tu as multiplié pour eux les pains par myriades en excès, de leurs offrandes quotidiennes, (col. 16) tu as purifié les sanctuaires et temples, tu as réapprovinonné leurs tables d'offrandes. Tu as fortifié l'Egypte pour son maître, tu as couvert (en protection, de ses ailes) toi même les Rekhyt, (col. 17) tu as été pour elle comme un mur en cuivre, ses toits en silex, aux portes d'airain, que n'ont pu franchir les pays étrangers tu as (col. 18) , nourri les Hemmemet (=les humains), tu as fait naître les générations...

Le Wörterbuch (I, 560, 13) donne comme sens au verbe pSS > psS " Elargir, étendre", probablement "étendre des ailes en signe de protection".

Ce verbe "étaler, étendre" se retrouve à l'Ancien Empire dans les Textes des Pyramides avec des détètminatf différents:

Position de l'hiéroglyphe dans le texte

Passage du texte des pyramides

Quelques variantes orthographique de pSS > psS